spacetrain

Le Space Train, un concurrent plus crédible que l’Hyperloop ?

En parallèle du très médiatisé Hyperloop, un autre projet de train du futur est sur le point d'être testé, près d'Orléan, son nom : Space Train.

Ce projet de train sur coussin d’air, permettrait de transporter 250 passagers entre 500 et 1000 km/h en étant propulsé par des turbines alimenté par de l’hydrogène.

L’objectif de ce projet est de rester abordable pour l’usager en annonçant un billet Paris-Orléan à 15€ pour 15 minutes de trajet.

Space Train n’a pas vocation à remplacer les trains à grandes vitesses mais de compléter l’offre de transport en proposant des liaisons entre des villes moyennes. Les personnes derrière ce projet espèrent attirer les collectivités locales en raison d’un coût de construction plus faible que pour un TGV.

La revanche de l’aérotrain

Ce train est le descendant spirituel de l’aérotrain, développé par l’ingénieur Jean Bertin dans les années 60. Le principe de fonctionnement était similaire et permettait déjà de voyager à 400 km/h.

Le projet fut abandonné dans les années 80, notamment en raison du coût d’exploitation. À l’époque, le véhicule ne fonctionnait avec un moteur à combustible hélice ou turbine

Projet concurrent du TGV, il fut abandonné dans les années 70 en raison de la hausse du coût de l’essence. Le projet de TGV était aussi plus simple à mettre en place puisqu’il pouvait réutiliser l’infrastructure ferroviaire déjà en place.

Aujourd’hui, la possibilité d’utiliser des moteurs à hydrogène permet de rendre le projet plus attractif.

Question écologique

Si il est admis qu’un moteur à hydrogène ne pollue pas lors de son utilisation, il en est autrement pour sa production.

L’hydrogène est l’un des élements chimiques le plus répendu dans l’univers mais il est souvent présent en association avec d’autres élements, comme l’eau par exemple. Il faut donc le dissocier.

Dans un rapport remis au ministère de l’écologie en 2015, nous apprenons que l’hydrogène peut être produit à partir de deux sources principales : des hydrocarbures ou à partir de l’eau.
La majorité de l’hydrogène est toujours produit à partir d’hydrocarbures en raison d’un coût plus faible.
La production à partir de l’eau permet une production décarbonné si l’énergie utilisé est aussi décarbonné et permet aussi de produire un hydrogène plus pur ce qui facilite son usage dans des piles à combustibles, pile utilisé par Space Train.

Le premier test est annoncé pour 2020 pour une mise en service en 2025.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

venenatis ut amet, at Lorem dolor. Aenean